Les bases de la stratégie

Influence, équilibre, attaque/défense, ... ces concepts sont omniprésents au go !

 

Partie n°1 de la finale de la Coupe LG de 2002 entre Choe Myeong-hun (Blanc) et Lee Sedol (Noir)

C’est la fin du fuseki ("début de partie" en japonais) : Blanc a développé un gros potentiel territorial, tandis que Noir a misé sur une influence centrale.

La stratégie, c’est l’interaction entre les pierres distantes, qui interagissent les unes avec les autres. Il faut en permanence garder à l’esprit la globalité du goban (le plateau de jeu), y compris durant les combats locaux. Il faut même parfois accepter une perte tactique locale si cela induit un avantage stratégique significatif.

Le Go est un jeu facile par ses règles simples, mais incroyablement complexe si l'on se réfère à la profondeur stratégique du jeu.

A chaque étape de la progression du joueur, les subtilités et les nuances du jeu se découvrent un peu plus. L’acquisition d’un concept du jeu vient lentement, et ne se termine d'ailleurs jamais ! Par exemple, les joueurs professionnels continuent d'inventer très régulièrement des nouvelles séquences.

Les débutants démarrent souvent en plaçant des pierres au hasard sur le plateau, comme si c’était un jeu de chance ; ils perdent inévitablement contre des joueurs expérimentés qui savent créer un jeu efficace. Le joueur comprend alors comment des pierres deviennent plus puissantes en se connectant, puis il acquiert des séquences d’ouverture de base. En apprenant le concept de vie et de mort, le joueur va changer fondamentalement sa compréhension stratégique des groupes faibles. Il est nécessaire de jouer des milliers de parties avant d’atteindre son potentiel ultime au Go. Le joueur devra faire preuve d’esprit combatif (le kiai) afin de jouer agressivement tout en maîtrisant les assauts de son adversaire.

Avec l’habitude, on comprend l’importance stratégique des coins puis des côtés et enfin du centre. Le joueur débutant comprendra rapidement que le territoire et l’influence sont interchangeables, et qu’un équilibre est nécessaire. Cette recherche de pouvoir (influence) et de « cash » (territoire) rend le jeu extrêmement dynamique.

Concepts de base

Les aspects stratégiques de base sont les suivants :

  • Connecter. Gardez vos propres pierres connectées : moins de groupes auront besoin d’être défendus.

  • Couper. Déconnectez les pierres de son adversaire : il devra défendre plus de groupes.

  • Vivre. Vos pierres ne pourront alors jamais être capturées. La manière la plus simple est de créer deux yeux (deux zones de territoire séparées).

  • Tuer. Empêchez votre adversaire de vivre, identifiez les formes tuables.

  • Envahir. Créer un groupe vivant à l’intérieur d’une zone d’influence de votre adversaire, afin d’équilibrer le territoire.

  • Réduire. Placez une pierre suffisamment éloignée de la zone d’influence de votre adversaire, afin de réduire sa quantité de territoire, mais pas trop profondément de sa zone d’influence pour ne pas être séparée de vos pierres qui sont à l’extérieur de cette zone.

La stratégie peut ainsi devenir très riche et complexe. Les joueurs de haut niveau passent des années à améliorer leur compréhension de la stratégie.

Pour les joueurs débutants, le check-list suivant est facile à apprendre et à mettre en œuvre. Leur stratégie sera plus pure et plus cohérente. A chaque coup, il faudra jouer en fonction des priorités suivantes :

1)      Défendez votre groupe faible

2)      Etendez vos pierres pour créer du territoire

3)      Attaquez le groupe faible de votre adversaire

4)      Empêchez votre adversaire de créer du territoire

Evidemment, le joueur essayera d’attendre plusieurs de ces objectifs avec un seul coup. Mais il vaut parfois mieux jouer un coup de pure défense plutôt qu’un coup mou qui « défend un peu et attaque un peu »… Au go, tout est question d’équilibre.

Stratégie d’ouverture

Durant l’ouverture d’une partie, les joueurs jouent d’abord dans les coins car la présence des deux bords du goban facilite l’encerclement du territoire. Après les coins, les coups se focalisent sur les bords. Les coups d’ouverture se font généralement sur la 3e ou 4e ligne, avec éventuellement des coups sur la 2e et 5e ligne. En général, les pierres sur la 3e ligne offrent de la stabilité et une bonne défense, tandis que les pierres sur la 4e ligne apportent de l’influence et sont des coups d’attaque.

Durant l’ouverture, les joueurs suivent des séquences appelées joseki, qui sont localement des échanges équilibrés (en termes de territoire ou d’influence). Choisir le joseki qui donne le bon résultat global est un vrai défi pour les joueurs expérimentés. Un joseki peut être bon localement pour un joueur mais peut s’avérer désastreux globalement. Il faut trouver le bon équilibre entre la stabilité (territoire) et la force (influence). Le choix de favoriser le territoire ou l’influence dépendra principalement du style et du goût des joueurs.

Source : traduit et adapté de Wikipedia

Partager
Administration            2018  Club de go de La Réunion - site hébergé par la Fédération Française de Go